Glossaire


*Nix :

Terme générique désignant les systèmes dérivé d'Unix (Unix, Gnu/linux, BSD, ...).


Apache :

projet libre de développement logiciel dont l'objectif est de créer un serveur HTTP (Web) robuste, riche en fonctionnalités et au code source librement diffusable. Le projet a débuté avec un groupe de volontaires répartis dans le monde entier qui utilisaient l'Internet et le Web pour communiquer entre eux et développer le serveur et sa documentation. Il est désormais géré par l'Apache Software Foundation (ASF), une organisation à but non lucratif établie dans le Delaware (Etats-Unis).


APT :

Advandced Package Tool, système de gestion de paquetage réalisé par la communauté Debian.


Debian :

L'une des distributions de Gnu/Linux en vogue. L'une de ses caractéristiques principales est due à ses concepteurs : ils insistent pour qu'elle contienne exclusivement du logiciel libre (mais tolère et facilite l'installation de logiciel commercial), que sa conception demeure élégante et conforme aux normes, et qu'elle soit appelée GNU/Linux (car est officiellement recommandée par le projet GNU). Son format de paquetage (deb) et les outils associés sont très complets et bien conçus.


Commutateur :

Dispositif permettant d'établir ou de faire cesser des connexions (circuits) temporaires entre plusieurs points quelconques d'un réseau. Ces connexions peuvent être physiques (commutation de circuits) ou logiques (commutation temporelle).


DOS :

une attaque de type DoS (Denial of Service - Dénie de Service) consiste à submerger la victime d'un flot de traffic plus grand qu'elle n'est capable de le traiter - la bande passante est alors saturée ou les systèmes s'écroulent sous la charge et le réseau devient indisponible.


Gnu :

Le projet GNU a été lancé en 1984 afin de développer un système d'exploitation complet, semblable à Unix et qui soit un logiciel libre: le système GNU. (« GNU » est l'acronyme récursif the « GNU's Not Unix »; on le prononce « gnou » avec un G audible) Des variantes du système d'exploitation GNU, basées sur le noyau « Linux », sont utilisées largement à présent; bien que ces systèmes soient communément appelés par le terme « Linux », ils le seraient plus exactement par « GNU/Linux ».


Http :

HyperText Transfer Protocol. protocole de transmission dédié aux clients et aux serveurs du web. Le deuxième « T » est parfois développé en « Transport », « Translation »... mais c'est la RFC1983 qui le définit comme Transfer.


ICMP :

Internet Control Message Protocol. protocole de gestion des erreurs de transmission. Il est utilisé par exemple quand vous faites un ping pour vérifier qu'une machine reliée au Net est en état de fonctionner.


Latence :

Temps minimal de propagation d'un signal. Par extension, temps minimal de transmission d'un ensemble de données à travers d'un réseau. « Latency » en anglais.


Linux :

il s'agit d'une implémentation Open Source d'un noyau dérivé d'UNIX démarrée par Linus Torvalds, qui s'exécute sur différentes plates-formes matérielles, notamment les processeurs Intel, Sparc, PowerPC et Alpha. Des centaines d'applications ont été écrites pour Gnu/Linux, certaines d'entre elles dans le cadre du projet GNU. L'architecture de Linux (exploitée par la LNA, par exemple) permet de bénéficier de systèmes plus fiable. Les systèmes multitâches utilisant de la mémoire protégée sont obligatoirement plus stables. Les sources de Linux étant librement disponibles et rediffusables, il est facile de le personnaliser et le faire évoluer rapidement (son prix de revient global est également très bas). Cette flexibilité a permis d'exécuter Linux sur un très large gamme de systèmes, des ordinateurs portables ou embarqués aux clusters de plusieurs centaines de serveurs.


Memoire vive :

Mémoire non permanente, rapide, servant à stocker plus ou moins temporairement les informations, le code ou les données.


Monitoring :

Le monitoring permet aussi de contrôler et/ou surveiller un processus ou un emsemble de processus en temps réel.


NFS :

Network File System. C'est un système de gestion de ficher par le réseau défini par un protocole sans connexion, présenté par Sun en 1985 pour ses stations sans disque. Pas mal critiqué, surtout du point de vue de la sécurité. Les versions principalement utilisées actuellement sont les versions 2 (utilisant UDP) et, depuis 1993, 3 (pouvant utiliser UDP ou TCP).


Patch :

Ajout temporaire à un morceau de code, en général pour corriger rapidement un bug (à éviter). Le patch est utile car il est tout petit et permet de corriger des bugs sans diffuser la totalité d'un logiciel.


Pérenne :

Est dit d'une entité stable, qui durera, sans risque d'arrêt.


Routeur :

Dispositif matériel ou logiciel permettant de diriger les messages vers le bon destinataire, dans un réseau.


RRD :

RRD est l'acronyme de Round Robin Database (base de donnée circulaire). RRD est un système de récupération de données permettant de garder des bases de données de taille constante malgré le temps.


Shell :

Littéralement : Coquille. C'est un interpréteur de commandes, la partie du système d'exploitation utilisé comme interface avec l'utilisateur (d'où son nom). Originellement utilisé sous Unix, s'est répandu un peu partout depuis. Sa forme la plus simple est sh, qui a été étendue au fil des années pour donner bash, csh, ksh, tcsh (et bien d'autres).


SNMP :

Simple Network Management Protocol. protocole d'administration distante ou locale, utilisé sur les réseaux de type Internet, à l'origine conçu pour les ponts et les routeurs, maintenant utilisé pour un peu tout. Reconnu par l'ISOC. Descendante : SNMPv2.


SSH :

Secure SHell. shell permettant de se connecter de façon sécurisée sur une machine distante et d'y exécuter des programmes, toujours de façon sécurisée (via l'utilisation de divers algos de chiffrement, et destiné à remplacer telnet, rsh ou rlogin.


Swap :

Le fait d'utiliser une partie d'un disque dur comme de la mémoire vive.


Système d'exploitation :

Ensemble des fonctions de base (mais parfois pouvant être très avancées), permettant l'usage d'un ordinateur, et sans lequel rien n'est possible. Exemples : Unix, MS-DOS, GNU/Linux, OS/2, MacOS. Un système d'exploitation est dit « de réseau » lorsque chaque machine est clairement identifié, tandis qu'il est dit « distribué », quand on ne sait pas où sont ses fichiers. Abrégé en SE, ou en OS (en anglais).


Web :

Méthode d'exploration de l'Internet, par l'usage de l'HyperTexte, et mis au point par un chercheur du CERN, Tim Berner-Lee. On parle « du Web », même s'il s'agit en réalité du « World Wide Web » ou « W3 ».



Conclusion
Sommaire
Bibliographie